Cokin, ça repart.

Le petit monde de l’utilisateur de filtres Cokin était en deuil.

cokin

La firme, issue de l’idée géniale de Jean Coquin de créer un porte filtres dans lequel on vient intercaler un ou plusieurs filtres a effets en métacrylate bon marchés, est partie dans la liquidation de la société Piktus en fin d’année dernière, entrainant aussi Balcar dans sa chute.

Le constructeur japonais Kenko-Tokina, grand fabricant de filtres, vient de signer le rachat de la société qui « personnifie l’ingéniosité française » en lui donnant les moyens de repartir et en lui laissant son autonomie et sa propre personnalité.

On souhaite un nouvel avenir et longue vie à ce spécialiste des bagues et autres bidouilles !

A suivre…

Dernière modification de cet article : juillet 2011 – © Point Nodal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s