Panoramique, à propos de la parallaxe

La parallaxe, définition :
La parallaxe est le décalage apparent qui se produit entre un objet proche par rapport à un objet distant quand ils sont vus sous des angles différents ou à des perspectives différentes. Pour la photo panoramique, les prises de vues multiples ou en mosaïque mais aussi pour le QTVR les erreurs de parallaxe entraînent de multiples problèmes. Cela est dû au fait que chaque image est prise avec un léger décalage d’angle de vue. Le raccordement de photos adjacentes par assemblage sera d’autant plus difficile que la parallaxe est importante. Pour dire les choses simplement l’alignement des images ne se fera pas correctement.
Démonstration de la parallaxe :
Regardez votre pouce, bras tendu en fermant un œil. Bouger la tête de gauche à droite en fixant l’arrière-plan – le changement de la position des deux plans est dû à l’effet de parallaxe. C’est la même chose qui se produit lorsqu’un appareil photo est monté sur une tête de trépied. Les trépieds ne sont pas conçus pour éliminer la parallaxe en photographie panoramique.
L’utilisation d’une tête panoramique et son réglage correctement effectué, pour que la rotation se fasse sur le point de non parallaxe « point de la pupille d’entrée » d’un objectif, éliminera pratiquement toute parallaxe.

Parallaxe et photographie panoramique : Lorsque vous effectuez des images sans parallaxe et grâce à l’utilisation de logiciels d’assemblage spéciaux, vous pourrez réaliser des assemblages sans raccords visibles.

Une tête panoramique sphérique est spécialement conçue pour permettre aux photographes de régler l’appareil et l’objectif sur le point précis de l’axe de rotation, appelé point de la pupille d’entrée. Ce qui permet d’éliminer les erreurs de parallaxe lorsqu’on assemble des images côte à côte. Sans erreur de parallaxe, un photographe peut faire des assemblages d’images sans raccord visible ce qui lui permet de faire des compostions photographiques de grande taille et de très haute résolution.
Le terme « point nodal » est improprement utilisé. Techniquement le point autour duquel pivote l’objectif est appelé « point de la pupille d’entrée ». Dans le monde de la photo panoramique le « point nodal » est en réalité le point de la pupille d’entrée.

Positionnement de l’appareil photo sur la pupille d’entrée
Qu’est-ce que la pupille d’entrée et pourquoi est-ce si important ?
La pupille d’entrée d’un objectif (souvent appelé à tort point nodal) est l’image du diaphragme (iris) donnée respectivement dans l’espace objet, par la partie antérieure de l’objectif, c’est dans cet espace où la lumière qui passe va être dirigée sur le capteur CMOS, CCD ou le plan film. Quand un rayon de lumière passe à travers l’objectif, il doit passer par cette pupille d’entrée qui est le centre de la perspective de l’optique.

Il est à noter que le point de la pupille d’entrée peut se trouver en dehors de l’optique et même derrière le plan du capteur ! (sur certains objectifs)
Quand on prend des images côte à côte, il faut les prendre autour d’un axe qui passe à travers, ou le plus près possible, de la pupille d’entrée. En trouvant ce point dans l’objectif et en faisant tourner l’appareil photo autour de ce point, vous serez assuré de ne pas avoir d’erreur de parallaxe. Si vous utilisez un zoom, ce point de non parallaxe se déplacera avec le changement de focale du zoom. Il y a tellement de variables possible que le mieux est d ‘appendre comment trouver ce réglage manuellement.

Maintenant que votre appareil photo est monté sur la tête panoramique, nous devons trouver et placer ce point pour que l’appareil tourne autour. Ce réglage sera probablement différent d’un objectif à l’autre ou d’une focale à l’autre. Nous vous encourageons à apprendre comment trouver ce point manuellement et de le noter. Une fois que vous avez trouvé ce point, c’est assez rapide et facile.
Dans l’exemple, nous utilisons le très populaire Nikon D70 avec l’objectif Nikkor 10.5 mm sur une Nodal ninja NN3.

nikon-d70

nodalninja3IIb

Trouver la pupille d’entrée :
Il n’y a que deux réglages à faire – En haut et en bas
1) Placez l’appareil photo de manière à viser vers le sol. Le faire en desserrant la grosse molette ronde et effectuez une rotation pour que l’appareil photo vise droit vers le bas. Ensuite, desserrez légèrement la molette sous le bras vertical. Faites glisser l’ensemble de manière à viser le milieu de la molette centrale. Une fois centré, notez la graduation sur le rail et resserrez la molette du bas. La position latérale est maintenant réglée et ne changera pas, quelle que soit la focale ou l’objectif.

reglage-nn3-a2) Desserrez la molette du haut et faites pivoter l’appareil photo pour qu’il soit droit et parallèle au sol. Cette position est celle qui est à 0 degré. Faites glisser l’appareil photo le plus loin possible au bout du rail.

reglage-nn3-bAstuce : sur le Nikkor 10.5 mm le point de la pupille d’entrée est situé tout près de l’anneau doré sur l’objectif. Mais nous procéderons comme si nous ne le savions pas ou comme si l’on utilisait un autre objectif.

3) Mettez en place devant l’appareil photo deux objets – un proche et l’autre objet éloigné. Par exemple à l’intérieur deux lampes sur pied tubulaire, une à 2 m et l’autre à 3 m, ou si vous êtes à l’extérieur essayer d’utiliser des poteaux de clôture ou des lampadaires. Tous objets formant une ligne verticale conviendront du moment qu’ils soient disposés l’un derrière l’autre. Dans cet exemple, on va utiliser deux lampadaires.

4) En regardant dans le viseur, ou sur l’écran LCD, effectuez une rotation pour cadrer les deux objets sur le côté gauche du viseur. Repérez la position des deux objets. Il est préférable de ne pas aligner les deux lampadaires l’un derrière l’autre mais de les décaler légèrement. Observez la distance visible entre les deux pieds, comme sur les images ci-dessous.

reglage-nn3-c5) Maintenant faire tourner l’appareil photo pour que les deux objets soient placés à droite dans le viseur. Faire quelques allers et retours de gauche à droite et vous voyez que la distance visible entre les deux pieds change. Si cette distance change même faiblement, vous avez de la parallaxe, il vous faut alors bouger l’appareil photo, en avant (ou en arrière) sur le rail haut.

6) Desserrez le boulon et rapprochez l’appareil vers l’avant de 10 mm, resserrez le boulon.
Répétez l’opération (5) jusqu’à ce que les lampadaires ne bougent plus, l’un par rapport à l’autre.

reglage-nn3-d7) Prenez note des deux réglages sur le rail du haut et celui du bas. Si vous changez d’appareil photo, vous aurez besoin de refaire les étapes décrites plus haut.
Vous êtes prêt à faire vos panoramas.

Dernière modification de cet article : novembre 2010 – © Point Nodal

(Texte extrait du manuel livré avec la Nodal Ninja)

Une réflexion sur “Panoramique, à propos de la parallaxe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s