Appareils numériques, donnez une chance aux vieux flashs !

occasionAprès avoir gobé beaucoup de légendes et d’incompatibilités forcées des premiers temps des appareils numériques, beaucoup de photographes ont remisé leur vieux matériel argentique dans le placard ou l’ont vendu à bon ou vil prix selon l’année.

On se ré-équipe donc à grands frais d’un nouveau boitier à l’obsolescence programmée, d’une nouvelle gamme d’optiques pas forcément meilleure que la précédente, d’un nouveau flash ou pas, le compte en banque n’est pas inépuisable.

Ces mêmes photographes se contentent du pauvre flash éjectable de leur réflex, ou du misérable flash de leur compact, outils peu puissants, pompant ardemment sur la batterie du boitier, et experts dans l’art des yeux rouges.

Les flashs dédiés à ces nouveaux DSLR représentent une dépense non négligeable, et pour le peu qu’on s’en sert…

Une solution simple et peu coûteuse !

J’ai regardé dans mon placard, encore bien garni et décidé de mettre en vente les quelques flashs qui y trainent encore, gloires passées du règne argentique.

1 – Le premier qui me tombe sous la main est un Canon 166A.

canon-166A2

Flash automatique du milieu des années 80 pour boitiers type A1, AE1P, etc,

il a été conçu volontairement simple pour un usage amateur. Il permet le réglage de la sensibilité de 25 à 800 iso, et de deux diaphragmes automatiques, soient pour 100 iso f 2.8 et f 5.6, plus un usage « manuel » à pleine puissance de son NG16.

Parfait, c’est justement la plage d’utilisation optimale de mon G11, donc essai, puis surprise, il fonctionne parfaitement sur boitiers numériques (testé sur Canon G11, EOS 350D et sur EOS 5DII).

g11(le petit phare au dessus de l’objectif n’est que la diode du retardateur)

Sa petite taille (10 x 6.5cm pour 5cm d’épaisseur), sa qualité d’éclairage, en font un compagnon indispensable au G9/G10/G11 équipés d’une griffe flash et d’un accès manuel aux commandes. Bien sûr le flash n’est pas AF ni TTL, donc on fait attention à ce que les deux réglages affichés sur le flash (iso et ouverture) soient cohérents avec ceux de l’appareil en mode A ou M. Le fait de le monter sur l’appareil désactive automatiquement le flash intégré.

L’intérêt saute vite aux yeux : un éclairage déporté et la qualité d’un petit cobra pour un prix qui va de pas cher sur le marché, à rien s’il en reste un sur votre étagère.

un essai du petit Canon 166A sur une porte blanche,

g11-5-6-tele-flash-integr g11-5-6-tele-flash-166A

Canon G11 en mode Av, f 5.6, flash intégré à gauche, Canon 166A à droite.

puis sur un victime volontaire qui passait par là :

IMG_0304

Canon G11 en mode M, f 5.6, flash intégré à gauche, Canon 166A à droite.

L’image de gauche a l’aspect connu de 90% des photos de famille produites en ce moment, teint cireux, pas de modelé, yeux rouges en prime,

l’usage d’un flash avec un réflecteur plus large et surtout déporté, aussi peu soit-il, apporte un rendu plus naturel, plus de détails, des pupilles normales, et une image beaucoup plus facile à tirer et agréable à regarder.

2 – Second test avec un Minolta 220X,

Prévu pour séries😄 et XG, avec des contacts différents, et en tout état de cause d’une marque différente, et…ça fonctionne parfaitement.

minolta-220x

3 – On continue avec un beau Hanimex BX550

L’un des fleuron du début des années 80,  « Thyristor computer » s’il vous plait ! comme à l’époque où l’on marquait fièrement « Turbo injection » sur les voitures.

La bête est massive et commence à prendre le pas sur le petit G11 : 12 x 7.5 cm, épaisseur 4 cm,

g11-BX550Règlage de 25 à 400 iso, et toujours deux ouvertures en automatique, ici f 4 et f 8 pour 100 iso, soit un NG 30. Position manuelle et réflecteur orientable en plusieurs crans vers le plafond.

hanimex-bx550Est ce bien raisonnable ? Oui quand il faut un peu de puissance, les images du couloir sombre sont éloquentes :

g11-8--flash-integr g11-8--hanimexr

Canon G11 en mode M, f 8, flash intégré à gauche, Hanimex BX550 à droite.

4 – Il reste le Sunpak MX124.

Flash génial, compact (95x95mm, 35mm d’épaisseur), fourni avec un câble synchro qui permet de le détacher du boitier jusqu’à de grandes distances au moyen de prolongateurs, il se tortille de façon à éclairer dans les moindres recoins ! Le réflecteur pivote jusqu’à l’angle droit, 90° dans les deux axes, et on peut en plus orienter le flash dans la position voulue sans être forcément horizontal ou vertical.

sunpak-mx124-asunpak-mx124-dprévu pour une gamme de 25 à 400 iso, avec NG24 il ne fonctionne qu’en manuel, ce qui signifie que vous reportez le diaphragme stipulé sur le flash sur l’objectif, rien de terrible. Fonctionne sur piles ou secteur 12V.

Cerise sur le gâteau, il va très bien sur le G11, apportant une vraie solution aux photos macro.

sunpak-mx124-ezeiss-boxLa puissance du flash a permis de fermer le G11 à f 8, ce qui donne une bonne profondeur de champs, et de mettre le téléobjectif pour de meilleures proportions, la lumière enveloppe bien le sujet. Le cuir noir grainé qui absorbe bien la lumière montre tous ses détails, tandis que les parties métalliques ne sont pas « brulées ». L’ombre portée vient d’en haut, ce qui est aussi plus naturel à l’œil.

Toutes choses impossibles avec le flash intégré bien sûr.

Compliqué ?

Rappelez vous, « Elargissez les possibilités de votre appareil photo numérique ! »,

ça sera rarement aussi simple et économique, avec un résultat immédiatement visible. Vous vous en féliciterez en revoyant les albums dans quelques années.

Il vous reste à fouiller dans vos placards, écumer les vide-greniers ou à acheter ces Hanimex pour 15 € ou le Sunpak pour 25€ ! (testés et approuvés sur Canon G11, EOS 350D et sur EOS 5DII).

un bémol important cependant…

Les flash génèrent un courant à haute tension qui peut être mesuré à son contact. La norme des appareils numériques varie selon les marques, la tension selon les modèles de flash. Une tension trop forte peut endommager l’appareil.

Nous vous recommandons donc vivement de vérifier tout ça sur cette page web avant de vous lancer. Encore merci à Antoine G. pour ce lien.

Pour commande ou renseignement, contactez nous par courriel info@pointnodal.com

Dernière modification de cet article : juillet 2010 – © Point Nodal



Une réflexion sur “Appareils numériques, donnez une chance aux vieux flashs !

  1. Excellent article…

    Je vous propose d’autres pistes pour recycler vos vieux flashs avec un numérique, notamment ceux qui présentent une tension dangereuse pour votre numérique :
    – utiliser une cellule photoelectrique pour les déclencher à distance avec le flash intégré sur votre numérique,
    – utiliser un PocketWizard (pour les moins démunis) ou son cousin chinois (Cactus) pour déclencher par onde radio les flashes esclaves,

    Si cela vous intéresse, je vous conseille très vivement la lecture du blog (en anglais) :
    http://strobist.blogspot.com/
    😉
    KAM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s