DSLR sur chambre, le meilleur des deux mondes.

Comme on vous le proposait dans un article récent, utiliser un DSLR sur une chambre est certes réducteur en raison du petit format du capteur (même 24×36) en comparaison avec un dos numérique moyen format beaucoup plus coûteux,

mais permet d’exploiter les possibilités du soufflet ainsi qu’une gamme d’objectifs insoupçonnée de haute qualité.

Dernier arrivé sur ce marché, Sinar propose la P-SLR que nous espérons disponible à partir de septembre.

sinar_p2-slr-nLa nouveauté est simple et réduite à reprendre nombre de bricolages préexistants, et consiste à fabriquer une équerre qui supporte le boitier, munie d’une queue d’aronde pour se fixer en lieu et place du corps arrière. Deuxième élément, un soufflet ballon spécial muni d’une baïonnette Canon ou Nikon (pour l’instant), permettant l’usage de focales plus courtes que dans notre essai avec un soufflet standard.

L’annonce est toute fraiche, mais il y a fort à parier que le kit puisse se monter sur n’importe quelle Sinar du marché, l’appellation P-SLR correspondant à la seule chambre subsistante au catalogue du constructeur suisse.

Vu sur une P3 :

sinar_p3-slr-c_hoch sinar_p3-slr-n_quer

Afin d’optimiser le résultat, le kit est livré avec un accessoire permettant de centrer le capteur face à l’axe optique.

zentrierhilfe

Nous saluons cette initiative intéressante qui confirme l’ambiguïté du marché actuel, et la concurrence entre des constructeurs de DSLR toujours plus performants, et des fabricants de dos moyen format aux pixels plus gros donnant plus de détails, mais à l’usage beaucoup plus restrictif tourné vers le studio, et au minimum quatre fois plus chers qu’un boitier Canon 5DII.

Pour autant la réflexion n’est pas nouvelle et avait amené à la même conclusion l’an dernier chez Arca-Swiss, avec un dessin beaucoup plus harmonieux sur la M2.

arca-m-line-2ou chez le constructeur hollandais Cambo avec la Ultima

cambo-ultima2 cambo-ultima3

Le meilleur pour la fin, la futuriste Cambo X2 présentée à la Photokina 2008, et qui accepte aussi bien les objectifs Hasselblad V ou Mamiya M sur votre Nikon D3 :

cambo-X2f cambo-X2

cambo-ultima14

Je vous donne le secret, mais ne faut pas recopier !

cambo-X2b

Bien sûr l’intérêt de tout ça est, outre les décentrements, bascules, et autre allongement de soufflet, de pouvoir adapter la meilleure gamme optique actuelle proposée par Rodenstock.

Des objectifs à la qualité superlative et à un tarif pas plus élevé qu’un objectif japonais de bonne qualité, mais qui ne se vissent que sur une planchette, elle même ne s’adaptant généralement que sur une chambre ou un agrandisseur.

cambo-X2-Dig28 rodenstock-digaron-40

Dernière modification de cet article : juillet 2010 – © Point Nodal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s